+ Au sujet de votre budget, le prix de vente et le reste

Vous avez décidé de passer à l’action? Félicitations. Il vous faut maintenant : établir un budget réaliste. Une fois comptées les dépenses comme les frais de notaire, les taxes municipales et scolaires, les coûts de chauffage et d’électricité, les frais d’entretien, quel montant mensuel pourrez-vous débourser pour votre maison? Préférez-vous un prêt hypothécaire à taux fixe ouvert, un taux fixe fermé ou un taux variable? Votre courtier immobilier peut vous aider à évaluer votre capacité financière et à rencontrer les bonnes personnes-ressources.

Du financement maintenant !

Beaucoup de locataires croient ne pas avoir les moyens de devenir propriétaires. Pourtant, en parlant avec votre courtier immobilier, vous verrez qu’il existe des outils pour vous aider à passer à l’action.

  • Si vous ne disposez pas d'une mise de fonds d'au moins 25% du prix de la propriété, l'assurance prêt hypothécaire vous permet d'acquérir une propriété avec seulement 5% (immeubles de deux logements : 7,5 % ; immeubles de trois ou quatre logements : 10%). Toutefois, rappelez-vous que plus la mise de fonds est modeste, plus l'hypothèque est élevée.
  • Le régime d'accession à la propriété (RAP) vous permet de retirer jusqu'à 20 000 $ (40 000 $ par couple) de votre REÉR pour l'achat d'une propriété. Grâce à ce programme gouvernemental, vous ne payer aucun impôt sur ce retrait et vous disposez de 15 ans pour le remettre dans votre REÉR. Pour être admissible, vous devez ne pas avoir été propriétaire d'une habitation dans les cinq dernières années.
  • Des programmes existent aussi pour les travailleurs autonomes ou les acheteurs d’une résidence secondaire. Demandez plus de détails à votre courtier immobilier!